Les campings se mettent au vert avec l’affichage environnemental

Le tourisme méditerranéen représente 220 millions de visiteurs chaque année, soit 32% du tourisme mondial. Avec ses 100 km de côte méditerranéenne, le littoral héraultais constitue un enjeu stratégique pour le département. Il est indispensable de prendre aujourd’hui des orientations liées à sa préservation au vu de sa dégradation environnementale de plus en plus rapide liée à une pression touristique de plus en plus forte.

Un partenariat durable entre l’Hérault et Betterfly Tourism

Ainsi le Conseil Départemental de l’Hérault souhaite s’orienter vers un tourisme plus durable et a choisi Betterfly Tourism pour accompagner ses établissements d’hôtellerie plein air dans la mesure et la réduction de leurs impacts environnementaux dans le cadre du projet européen Co-Evolve.

Les campings constituent l’essentiel de l’offre d’hébergement sur le littoral héraultais et ceux-ci sont directement menacés par les conséquences du changement climatique. L’objectif de la région Hérault est de proposer aux professionnels de l’hôtellerie plein air des outils qui leur permettront d’évaluer leurs impacts et de mettre en place des actions concrètes pour réduire leur empreinte environnementale.

L’affichage environnemental pour accompagner les campings dans la réduction de leurs impacts

L’objectif du partenariat entre Betterfly Tourism et le département de l’Hérault est de mener un premier test auprès de 5 établissements volontaires afin d’adapter la méthodologie de mesure des impacts et du paramétrage de l’étiquette environnementale au secteur de l’hôtellerie plein air avant de l’ouvrir à l’intégralité du secteur.

Les adaptations de notre logiciel Winggy® et de la méthodologie ont déjà commencé. La semaine prochaine, les trois premiers campings seront audités : le camping le Bon Port, le camping Aloha et le camping le Méditerranée Plage.