Betterfly lance un programme sur la réduction du gaspillage aux Seychelles.

Le 4 Juillet 2018, la Fondation du Tourisme Durable aux Seychelles (SSTF = Seychelles Sustainable Tourism Foundation) a organisé un événement portant sur la réduction et la gestion des déchets alimentaires dans le secteur touristique en partenariat avec Betterfly Tourism, l’Association du Tourisme et de l’Hôtellerie des Seychelles (SHTA) , ainsi que Eden Bleu Hotel.

  • Au niveau mondial, le gaspillage alimentaire contribue à hauteur de 6.7% des émissions de gaz à effet de serre.
  • Si le gaspillage alimentaire était un pays, ce serait le troisième plus gros émetteur, derrière la Chine et les Etats-Unis.
  • D’après l’Institut des Ressources planétaires, les principales émissions de carbone liées au gaspillage alimentaire proviennent du transport des aliments (encore plus pour les territoires insulaires où la plupart de la nourriture est importée) mais aussi des sites d’enfouissements des déchets alimentaires.
  • Le gaspillage alimentaire a ainsi été ajouté aux Objectifs du Développement Durable, dans le cadre de l’objectif 12 : Consommation et la Production durable.

En se basant sur des entretiens avec des hôteliers et sur la première « Étude de base sur la production de déchets alimentaires dans les hôtels et les mécanismes de réduction des déchets alimentaires » menée par UniSey et Rossetta Alcindor, chargée de projet à SSTF, la SSTF a a réalisé une étude sur l’ampleur du gaspillage alimentaire aux Seychelles. La moitié des décharges est constituée de déchets verts et de déchets de cuisine. D’après les premiers résultats, un hôtel aux Seychelles produit en moyenne 846g de déchets alimentaires par client et par jour. Malgré le compostage et des partenariats avec des fermiers locaux, la grande majorité des déchets alimentaires est jetée à la poubelle. Avec l’arrivée de 350 000 touristes par an, c’est un impact conséquent sur l'environnement, sur le climat et c’est également une perte financière conséquente pour les hôtels et les restaurants.

Un nouveau programme sur la réduction des déchets alimentaire , proposé par Betterfly Tourism et SSTF, conçu pour les hôtels et restaurants des Seychelles, a donc été officiellement lancé au sein de l’hôtel Eden Bleu.

Les établissements touristiques peuvent s’inscrire à ce programme d’un an qui inclut 2 jours de formation du personnel sur la mesure et l’analyse des déchets alimentaires avec le logiciel EDGAR® et l’élaboration d’un plan d’action.. Après la formation, l’établissement peut réduire jusqu’à 20% ses déchets alimentaires et économiser près de 2€ par plat. Le programme comprend également des sessions de suivi et d’échanges collaboratifs entre les hôtels et SSTF dans l’objectif de favoriser les partenariats avec les agriculteurs locaux et le compostage à plus grande échelle.

Une série de formations pilotes a été organisée à l’hôtel l’Archipel et Constance Lemuria sur Praslin, ainsi que l’hôtel Eden Bleu. Les trois hôtels ont souligné les impacts positifs apportés par la formation.

Plus de 80 personnes des secteurs publics, privés et des ONG ont assisté à l’événement sur Eden Island. L’évènement a été extrêmement bien perçu par les professionnels et a suscité de nombreuses marques d’intérêt pour rejoindre ce programme de réductions des déchets alimentaires.

Les hôtels et restaurants intéressés par le programme peuvent contacter la SSTF à l’adresse office.sstf@gmail.com

A propos de la Fondation Tourisme Durable aux Seychelles (SSTF Seychelles Sustainable Tourism Foundation)

La Fondation Tourisme Durable aux Seychelles (SSTF) est une ONG Seychelloise qui sert de plateforme de liaison pour les acteurs du tourisme aux Seychelles, facilitant les partenariats et les initiatives communes pour le tourisme durable. Notre vision est de faire des Seychelles un exemple international des meilleures pratiques en matière de tourisme durable par une approche collaborative intégrée entre secteurs public, privé, académique et ONG. Dans le cadre de cette vision, notre plan d’action est basé sur les critères du Conseil Mondial du Tourisme Durable (GSTC = Global Sustainable Tourism Council), qui vise à ce que les Seychelles soient certifiées dans les 5 ans à venir comme destination touristique durable par l'un des organismes reconnus par le GSTC.


Betterfly part à la conquête du monde

Betterfly Tourism s'envole et part à la conquête du monde !

Quelle joie de vous annoncer cette nouvelle étape franchie par Betterfly, peut être la plus importante de notre existence : la signature de notre première levée de fonds. Occasion de fête bien entendu mais également moment privilégié pour faire le point sur nos 7 premières années d’existence et nous projeter sur nos 7 prochaines années.

En 7 ans, Betterfly a accompli énormément :

- Création de l’étiquette environnementale pour les hôtels ;

- Développement de 3 logiciels désormais référents pour le secteur : WINGGY, EDGAR, Passeport Vert ;

- Partenariats avec les plus grands institutionnels : Nations-Unies, OMT, plusieurs Ministères, ADEME ;

- Plus de 450 hôtels, restaurants, spas et territoires outillés, en France, au Maroc et aux Seychelles

…mais si peu à la fois tellement il nous reste à faire pour transformer le secteur touristique français et mondial.

Dans 7 ans, qui sait ce que nous aurons accompli : présence dans 20, 30, 40 pays ? Des dizaines de milliers d’hôtels, resorts, restaurants et territoires utilisateurs de nos outils ? Une réduction drastique des impacts et des coûts de fonctionnement chez nos clients ? Des changements au quotidien pour la majorité des voyageurs chez nos clients qui pourront choisir leur hôtel, restaurant en fonction de leur impact ? Une équipe de plus de 50 personnes ? ...

Car notre ambition est forte : devenir le leader international des solutions logicielles de tourisme durable. Et nous sommes en train d’y arriver car j’ai la chance de travailler au quotidien avec une équipe de rêve : une équipe engagée, généreuse et compétente – que demander de plus ?

Enfin, le dernier mot sera pour remercier tous les acteurs sans qui Betterfly Tourism n’en serait pas là aujourd’hui :

- Héloïse, Marianne, Marie, Thierry, Dorian, Flavie, Ivan, Carole, Cécile, Anne, Emmanuel qui partagent mon quotidien chez Betterfly

- Nos partenaires : l’ADEME (et ses directions régionales), ONU Environnement, l’OMT, l’UMIH, le GNI, FairBooking, le CDT de l’Aube, le Ministère de la Transition Ecologique, des Affaires Etrangères, le Ministère du Tourisme du Maroc et Seychelles Sustainable Tourism Foundation,

- Nos clients que je ne pourrai tous citer tellement ils sont nombreux à nous faire confiance

- Et surtout FINPACT, ATLANPOLE, INCO et Walter Bouvais qui nous ont accompagnés au jour le jour depuis plus d’un an pour réussir cette levée de fonds dans les meilleures conditions

A très bientôt,

Hubert VENDEVILLE, CEO


Betterfly Tourism lève 400 000€ pour accélérer son développement !

Nantes, le 12 juillet 2018éditeur de logiciels spécialisé dans le tourisme durable, Betterfly Tourism, accompagné par la société de conseil FINPACT, vient d'annoncer sa première levée de fonds de 400 000€ auprès d'Aviva Impact Investing France. Ce fond d'investissement, crée par INCO pour l'assureur Aviva France est dédié aux entreprises innovantes et à fort impact social et environnemental. Une nouvelle étape pour cette entreprise nantaise qui va lui permettre d’accélérer son développement commercial en France mais également sa croissance à l’international.

FAIRE PASSER à L’ACTE LES professionnels DU TOURISME

Fondée en 2011 à Nantes et dirigée par Hubert Vendeville, son CEO, Betterfly Tourism puise les origines de son nom dans la théorie de l’effet papillon pour souligner l’importance des actions locales pour un effet global. L’entreprise nantaise a un objectif : mettre en mouvement la transition du secteur tourisme vers un avenir plus prospère, en proposant à ses clients des solutions online alliant intelligemment optimisation des coûts d’exploitation et des impacts.

Pari réussi pour cette entreprise en pleine croissance qui compte désormais plus de 10 salariés ! Betterfly Tourism accompagne aujourd’hui plus de 450 hébergements touristiques, restaurants et territoires avec ses 3 logiciels :

  • WINGGY® : logiciel dédié à la réduction des impacts environnementaux et à l’optimisation des coûts d’exploitation des hôtels. C'est aujourd'hui le seul logiciel qui permet de délivrer l'étiquette environnementale pour les hôtels et les restaurants.
  • EDGAR® : logiciel pour les restaurateurs qui permet de mesurer et suivre l'évolution des déchets alimentaires en kg et en € dans un objectif de réduction des coûts et du gaspillage alimentaire.
  • Passeport Vert: Plate-forme en ligne d’accompagnement des collectivités territoriales souhaitant s’intégrer dans le dispositif Passeport Vert, dispositif international porté par le Programme des Nations Unies pour l’Environnement

DE Réelles économies POUR LES UTILISATEURS

Que ce soit pour le logiciel WINGGY® ou le logiciel EDGAR®, Betterfly a développé ses outils après plusieurs années d’expérimentation terrain en collaboration avec les fédérations d’hôtellerie et restauration, l’ADEME, le Ministère de la Transition Ecologique et Solidaire, l’Organisation des Nations Unies et l’Organisation Mondiale du Tourisme. L’approche économique associée à l’approche environnementale est particulièrement convaincante pour les professionnels.

Ainsi, le logiciel WINGGY® permet d’économiser jusqu’à 2 euros par nuitée tout en réduisant les impacts de 20%. Grâce au logiciel, l’hébergement peut mesurer ses impacts, simuler ses actions d’amélioration et prioriser les pratiques les plus simples et les plus économiques à mettre en place. L’étiquette environnementale, éditée par le logiciel WINGGY® permet de communiquer tout en transparence auprès du consommateur final sur l’impact de sa nuitée à l’hôtel.

Les logiciels de Betterfly Tourism ont séduit aussi bien des établissements indépendants que des groupes comme certains établissements du groupe Barrière, Marriott, l’enseigne OKKO et plusieurs hôtels du parc touristique Disney.

LE TOURISME DURABLE, UN ENJEU MONDIAL

A l’heure où l’impact du tourisme est responsable de 8% des émissions mondiales de gaz à effet de serre, les professionnels du tourisme savent qu’il est désormais plus que nécessaire d’agir durablement dans la maitrise de la croissance de l’impact carbone. De plus, il existe une véritable demande de la part du consommateur qui souhaite voyager en limitant son impact sur l’environnement.

C’est dans ce contexte que Betterfly Tourism mobilise 400 000€ pour accélérer la commercialisation de ses outils.

UN Déploiement en France et à l’international

Les fonds levés par Betterfly Tourism vont permettre à l’entreprise de structurer son équipe commerciale afin d’augmenter les ventes et de continuer à investir dans la R&D pour développer de nouvelles applications pour les logiciels.

Une dizaine de personnes devraient ainsi être recrutées d’ici fin 2018 : des commerciaux et des développeurs en charge de l’évolution des outils.

Déjà présent aux Seychelles et au Maroc, Betterfly Tourism va continuer également son déploiement à l’international sur 4 nouveaux pays d’ici la fin de l’année 2019.

« Betterfly Tourism a su se développer pendant 6 ans sur ses fonds propres tout en obtenant des résultats déjà impressionnants : développement de 3 logiciels métiers références pour le secteur, déploiement en France et à l’international, membre affilié de l’OMT, partenaire incontournable de grands groupes et des fédérations professionnelles, tout en multipliant par 10 les fonds propres initiaux ! Avec l’appui d’Aviva Impact Investing France et le soutien d’INCO, nous aurons les moyens de déployer notre ambition sur un marché mondial en pleine construction, celui des outils logiciels d’optimisation des coûts et des impacts du tourisme. Betterfly Tourism peut très clairement devenir leader de ce marché à condition de poursuivre nos innovations métiers et de massifier nos solutions à un très grand nombre d’utilisateurs » conclut Hubert Vendeville, CEO de Betterfly Tourism.

Contact presse : c.mathis@www.betterfly-tourism.com