Climate Chance 2016: Retour sur l'Atelier Tourisme et Climat

Il y a 804 jour(s)

Lundi 26 septembre 2016 a eu lieu, lors du Forum Climate Chance, le seul atelier dédié au tourisme des 3 trois jours d’évènement. Animé par Betterfly Tourism et préparé en partenariat avec EcoPlage, l’atelier avait pour but de présenter des projets concrets menés par des territoires touristiques pour réduire ou s’adapter au changement climatique.


En effet, le secteur touristique représente au niveau mondial près de 10 % du PIB et environ 5% des émissions de gaz à effet de serre. La croissance annuelle du secteur pour les 10 prochaines années est estimée à 3.8% pour atteindre en 2030 plus de 1.8 milliard de touristes internationaux. Le secteur est donc l’un des principaux contributeurs au changement climatique et l’un des premiers secteurs à devoir s’adapter à ses conséquences car directement exposé.


Principalement composé de TPE, le secteur souffre également d’une difficulté majeure : coordonner  des actions de terrain pour travailler sur ces enjeux. Les territoires, étant au contact direct des professionnels, programment des stratégies touristiques, sollicitent des financements nationaux et internationaux, et mettent à disposition des ressources humaines, aussi bien sur l’aspect communication que technique dans les projets.

Cependant, les territoires ont besoin d’outils pour accélérer la mise en œuvre sur le terrain, outils qui doivent prendre en compte plusieurs facteurs :


ü  Les professionnels ont très peu de temps à consacrer à ces démarches, du fait de leur statut de TPE notamment : les utilisateurs des outils sont souvent des ‘accompagnateurs’ qui vont aider le dirigeant à décider des actions à mettre en œuvre.


ü  Les enjeux environnementaux seuls ne sont pas suffisants pour convaincre la majorité des professionnels, il est nécessaire d’intégrer l’approche économique et commerciale dans les outils.


Ainsi, l’accompagnement du secteur doit intégrer le rôle des territoires et l’utilisation d’outils accessibles à divers acteurs du secteur.  Cet atelier a ainsi présenté le retour d’expérience sur  cinq projets  pilotés à différentes échelles locales, projets tous engagés dans stratégie en lien avec l’atténuation ou l’adaptation aux conséquences du changement climatique.



Le premier projet, présenté par  Françoise Haméon, vice-présidente chargée du tourisme au Conseil départemental de Loire Atlantique et membre du Conseil d’Administration de l’ANEL (Association Nationale des Élus de Littoral), était la démarche Passeport Vert : Un programme international de développement et de valorisation des destinations de Tourisme Durable, signé avec le Programme des Nations Unies pour l’Environnement.


Présenté sous forme de vidéo (disponible ci-après), le second projet illustré par Christelle Taillardat, directrice du Comité Départemental du Tourisme de l’Aube, portait sur  l’affichage environnemental des hôtels. Le principe étant de profiter d’une démarche concrète de mesure et de réduction des impacts environnementaux pour réduire les coûts de fonctionnement des hôtels, anticiper de futures réglementations en la matière et disposer d’un outil de communication client transparent sur leur performance environnemental.   Après un an et demi de projet, 14 hôtels  se sont vu attribuer leur étiquette environnementale.

 La troisième intervenante, Sophie Plassart, Chargée de mission  tourisme à l’ADEME Bretagne, nous a présenté les actions mises en œuvre pour déployer l’Ecolabel Européen et l’outil Ecolabel Toolbox, outil de diagnostic facilitateur de la démarche. La Bretagne, par les actions mises en œuvre, présente 76 établissements certifiés ce qui la classe deuxième région française en nombre d’établissements certifiés pour 2016.

Emmanuel Le Guernic, directeur de Ma Planète Alimentaire, nous a quant à lui exposé le projet de plateforme et d’outil en ligne Moins De Gaspi Au Resto. Cette interface a pour objectif de mesurer et suivre la quantité et le coût associé aux pertes alimentaires des restaurants, afin de faciliter la mise en œuvre d’actions d’amélioration pour optimiser leurs pratiques. En effet, des actions simples permettent de diminuer de 10 à 20 % le gaspillage alimentaire. Les 1ers résultats observés, dans le cadre du projet, montrent que les pertes alimentaires liées aux bio déchets oscillent de 74g à 229g par client selon le type de restauration, ce qui représente un coût matière annuel de 12 300€ à 33 300€.

Enfin Arnaud Ballay, directeur de Ecoplage a clôturé cet atelier en présentant ses deux projets ECOPLAGE et ENERPLAGE qui sont deux systèmes complémentaires de drainage des plages servant à limiter d’une part leur érosion, et valoriser l’eau de mer drainée d’autre part pour faire des économie d’énergie (principe de thalassothermie). À titre d’exemple, la commune des Sables d’Olonne  économise jusqu'à 2 000 000 de kWh d’énergie par an et réduit ses émissions de gaz à effet de serre d’environ 118 t CO2 eq par an


Pour plus d’informations sur les concepts veuillez trouver ci-dessous les liens vers les sites de chaque projet accompagné et les présentations projetées lors de l’atelier :

Enerplage 

http://www.ecoplage.fr/fr/solutions/le-procede-enerplage.html


Moins de Gaspi au Resto

http://www.betterfly-tourism.com/nos-projets/moins-de-gaspi-au-resto

https://moinsdegaspiauresto.fr/


L’affichage environnemental

http://www.betterfly-tourism.com/nos-projets/affichage-environnemental/hebergements-touristiques

https://youtu.be/akDRImd8XrE


Ecolabel Toolbox

http://www.ecolabeltoolbox.com/fr


Retrouvez ci-dessous les liens menant aux présentations, photos et vidéos :

Présentation Ecolabel Européen par ADEME

Présentation ENERPLAGE

Présentation Moins De Gaspi Au Resto

Présentation de la démarche Passeport Vert